sam.

14

avril

2012

Hollande: la faillite tranquille

La tension sur les marchés financiers en Europe vient rappeler opportunément que la situation dans la zone euro reste fragile.

 

Les bons résultats obtenus par la France avec une réduction du déficit budgétaire plus important que prévue (5,2% au lieu de 5,7%) et la perspective d’une croissante plus forte (0.9% au lieu de 0,5%) crédibilise le Président candidat.

 

Par contre, même s’il fait mine de s’en offusquer, la victoire du candidat socialiste avec son programme dépensier et confiscatoire ne pourrait que mettre la France en difficulté et l’objet de spéculations de la part des marchés financiers qui ont bien noté que le Parti Socialiste a été le seul en Europe à refuser « la règle d’or » de l’équilibre budgétaire.

 

 

Lionnel LUCA